EDITO

Et si identité et transmission étaient les deux fers de lance de la culture à Monaco cet hiver? Savoir qui on est pour mieux apprendre / appréhender le monde qui nous entoure ; profiter des outils auxquels on nous donne accès - bienvenue à la médiathèque de Monaco - comme ceux que l'on nous impose de maîtriser depuis l'enfance : à ce sujet, notez, sans faute, la Faute de l'orthographe, au calendrier de vos agendas de l'année prochaine, au Théâtre Princesse Grace, en janvier 2021. D'inspiration "beauvoirienne", On ne naît pas philosophe, on le devient, pourrait être le message des Rencontres philosophiques de Monaco, porté par Charlotte Casiraghi, qui nous en dit davantage sur ses "désirs de philosophie", selon le thème évocateur d'un passionnant nouveau programme de conférences. Tandis que sous la bannière de la création contemporaine labellisée Fondation Prince Pierre de Monaco, la parole d'autres penseurs, historiens, écrivains ou cinéastes de renom donne à son tour également vie à bien des débats.

Monstre de talent encore si jeune et pourtant reconnu dans le monde entier : quel plaisir de recueillir, dans ce numéro 52 de d'art & de culture, les propos enthousiastes d'Alexandre Kantorow, pianiste en résidence d'artiste cette saison à l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo!

Passons à présent de "l'autre côté des images" pour une balade commentée au cœur des trésors d'archives de l'Institut audiovisuel de Monaco, avant de prendre la route d'Out of Monaco en direction de la Fondation Calder, à Saché, en France… Autre très fructueux "endroit de création".

 

What if identity and transmission were the two spearheads of culture in Monaco this winter? Knowing who we are makes it easier to learn about and understand the world around us. The same goes for using the tools we have access to – welcome to the Monaco Media Library – and those we are expected to master as children: on this subject, don’t miss La Faute de l'orthographe, a witty production about spelling, coming to the Théâtre Princesse Grace in January 2021.

To paraphrase Simone de Beauvoir, “One is not born, but rather becomes, a philosopher”: this could be the message of the Rencontres Philosophiques de Monaco, presided over by Charlotte Casiraghi, who tells us about her 'philosophical desires', the evocative theme of an exciting new series of talks. Meanwhile, the Prince Pierre of Monaco Foundation celebrates contemporary creativity with its own cycle of conferences led by renowned thinkers, historians, writers and filmmakers, who also promise to spark debate.

It is a pleasure to feature the prodigiously talented pianist Alexandre Kantorow in this 52nd edition of d'art & de culture. The young musician, who is already internationally acclaimed, speaks enthusiastically about his role as artist in residence with the Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo this season.

Moving on to 'the other side of the images', the Audiovisual Institute of Monaco invites you on a guided tour of treasures from its archives. Then it’s time to hit the road Out of Monaco to the Calder Foundation in Saché, France: another very successful 'place of creation'.

 

 

 

 

 

Les Rencontres Philosophiques de Monaco
DAC52-3-RPM.pdf
Document Adobe Acrobat [6.9 MB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Random tags : Denis Podalydès, Raphaël Personnaz, Eric Ruf, Ariane Ascaride, Andy Warhol, Cecilia Bartoli, Jeroen Verbruggen, Jirí Kylián, Alondra de la Parra, Alexandre Kantorow, Marie Chouinard, Marion Cotillard, Ernest Pignon Ernest, Yakov Kreizberg, Jean-François Zygel, Arnaud Desplechin @dartetdeculture.com