Edito

Au cœur de la ville et partout où elle se diffuse, brute ou lyrique, sans barrières de style ou de genre, la culture s’immisce dans les plus petites victoires comme dans les plus grandes réussites. Implacable et sans esbroufe, l’actualité culturelle de l’automne fait à Monaco des choix artistiques forts et d’art & de culture adhère/adore forcément/férocement.
Des tremblements de la nouvelle exposition du Nouveau Musée National de Monaco à l’élévation du chant grégorien d’un concert unique organisé par la Fondation Prince Pierre de Monaco, en traversant les projets d’extensions en mer à Monaco présentés par la Direction des Affaires Culturelles ou au contact de l’actualité du Musée océanographique de Monaco, la rentrée enchante toutes les générations - avec les sœurs Labèque en concert -, et prend des airs d’opéra-étendard de la condition féminine dans un climat mondial particulièrement chamboulé.
Pourquoi pas la vie comme au cinéma ? Et, si seulement, ne serait-ce que le temps d’une séance, la culture pouvait sauver le monde ? En France, au macLYON, trois artistes femmes s’engagent à leur manière dans cette réflexion.

 

 

In the heart of the city and wherever it spreads, culture – be it raw or lyrical, without barriers of style
or genre – weaves its way into the smallest victories and the greatest successes. Autumn’s cultural calendar is implacable and unpretentious, making strong artistic choices in Monaco that d’art & de culture inevitably and fiercely supports and adores.
From the tremblings of the new exhibition at the Nouveau Musée National de Monaco, to the elevating Gregorian chant of a unique concert organised by the Prince Pierre of Monaco Foundation, the sea extension projects presented by the Department of Cultural Affairs, and the latest findings at the Musée Océanographique de Monaco, the new season will enchant young
and old – with the Labèque sisters in concert – taking on the arias of the flagship opera of the female condition in a particularly unsettled global context.
Why shouldn’t life be played out on film? And what if culture could save the world, even if only for the length of a screening? In France, three female artists engage with this idea at macLYON.

 

Exposition Tremblements au NMNM
DAC55-1-NMNM.pdf
Document Adobe Acrobat [9.5 MB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Random tags : Denis Podalydès, Raphaël Personnaz, Eric Ruf, Ariane Ascaride, Andy Warhol, Cecilia Bartoli, Jirí Kylián, Alondra de la Parra, Alexandre Kantorow, Marie Chouinard, Marion Cotillard, Ernest Pignon Ernest, Yakov Kreizberg, Jean-François Zygel, Arnaud Desplechin @dartetdeculture.com